Groupement National Interprofessionnel|des Semences et plants
0

Une filière autour du cannabis pour diversifier l’activité agricole

Février 2020

Jean-Baptiste Moreau
Agriculteur, député de la Creuse, rapporteur de la mission d’information parlementaire sur l’intérêt des différents usages du cannabis

 

 

En octobre, l’Assemblée nationale a voté en faveur de l’expérimentation du cannabis pour un usage thérapeutique. Où en est la législation dans ce dossier ?

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et le ministère des Solidarités et de la Santé ont engagé les travaux nécessaires à la mise en place de l’expérimentation du cannabis à visée thérapeutique sur l’année 2020, avant une généralisation en 2021. Une mission d’information parlementaire sur les différents usages du cannabis a commencé ses travaux en janvier.

Quid de l’usage du CBD (substance non psychotrope et non toxique issue de la fleur de chanvre) et de l’utilisation récréative du cannabis ?

Aujourd’hui, des dizaines de milliers de consommateurs français utilisent quotidiennement des produits à base de cannabis (bien-être ou thérapeutique) dans une situation juridique incertaine. Le secteur du CBD se développe à l’étranger et chez nos voisins européens. Seule la France interdit encore l’usage de la fleur de chanvre. Une discussion a toutefois été ouverte afin de favoriser de nouveaux débouchés à la filière pour les usages « bien-être » du cannabis. En ce qui concerne son utilisation récréative, aucun pays n’a complètement légalisé cet usage en Europe.

Quels sont les enjeux au niveau économique ?

Une nouvelle filière autour du cannabis permettrait la diversification de l’activité agricole et l’amélioration du revenu des agriculteurs. D’un point de vue écologique, la production de chanvre ne nécessite pas de produits phytopharmaceutiques, ni d’OGM.

©Irina Istock