Groupement National Interprofessionnel|des Semences et plants
0

Tours obtient un prix spécial dans le cadre du label Villes et villages fleuris

Février 2020

Projet innovant et participatif, les jardins du Chemin de fer, à Tours (Val de Loire), ont reçu, le 5 février, le prix du Fleurissement des jardins familiaux collectifs.

La capitale du Val de Loire entretient une longue histoire avec les jardins familiaux. En 1970, Jean Royer, maire de Tours, est à l’origine de la loi qui protège les jardins ouvriers. Aujourd’hui, la ville dispose d’un parc de plus de 1 300 parcelles, aménagées et équipées, dont la gestion est assurée par 15 associations locales. Sa dernière réalisation, les jardins du Chemin de fer, se situe au centre de l’agglomération et en bordure d’une ancienne voie ferrée. Inauguré le 8 juin 2019, cet équipement a obtenu le Prix du fleurissement des jardins familiaux collectifs dans le cadre du label des Villes et villages fleuris.

Un projet concerté

Les jardins du Chemin de fer ont été réalisés en tenant compte des souhaits et des problématiques identifiés auprès des habitants et des jardiniers : conservation de l’esprit nature du lieu, organisation du stationnement et réduction de la circulation des voitures dans la rue. Le site comprend aujourd’hui un jardin partagé de 420 m2 et 26 parcelles. Les abris de jardins ont été conçus en rapport avec le chemin de fer par une agence d’architectes et de paysagistes. Une clôture basse entoure le lieu, ce qui permet aux habitants qui se promènent sur le cheminement piétonnier de profiter de cet « espace vert ».

©Les jardins Chemin de fer

Une requalification de l’espace réussie

Les jardins sont cultivés de la manière la plus naturelle possible : paillage, récupération de l’eau de pluie, compostage, fleurs et aménagements pour favoriser les auxiliaires, pièges à phéromone… Une démarche originale et réussie de requalification de l’espace qui s’appuie sur l’engagement et la passion des bénévoles en charge de ces parcelles.