Groupement National Interprofessionnel|des Semences et plants
0

Maisons-Alfort : le végétal comme lien social

Juin 2020

Très engagée en matière de végétalisation urbaine, cette commune du Val-de-Marne a particulièrement développé son offre d’espaces verts collectifs et pédagogiques.

S’appuyant sur un bureau d’études interne, la municipalité de Maisons-Alfort développe depuis plusieurs années une stratégie d’aménagement paysager et de fleurissement qui a permis de créer une identité propre à la ville. Les initiatives sont nombreuses, notamment en matière d’espaces collectifs et pédagogiques. Depuis 2006, la serre du parc du Vert-de-Maisons accueille ainsi les classes de toutes les écoles élémentaires et maternelles. En collaboration avec l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, la ferme de Maisons-Alfort a déjà accueilli, quant à elle, plus de 30 000 visiteurs (scolaires et extrascolaires) depuis son inauguration en 2016.

Une politique active de sensibilisation

« Au sein du parc du Vert-de-Maisons, 45 jardins familiaux ont également été créés et distribués aux Maisonnais vivant dans de l’habitat collectif », détaille Laurence Depaepe, directrice des espaces verts. Aménagé en 2012, le jardin des 5 sens est, pour sa part, principalement dédié aux enfants et est accessible aux personnes en situation de handicap. Un petit cheminement détourné permet de se promener parmi différents végétaux ayant un attrait particulier d’un point de vue visuel, tactile, auditif ou encore olfactif.

« La municipalité incite aussi les habitants à améliorer leur cadre de vie en favorisant le fleurissement des pieds d’arbre de leur rue ou en installant des bacs de plantes comestibles pour leur usage et celui des passants. Les pieds de murs de certains établissements publics ainsi que des habitations privées ont également été végétalisés », précise Laurence Depaepe.

Une grande diversité botanique

Avec un patrimoine arboré de plus de 4 000 arbres, 68 863 plantes printanières, 70 000 plantes estivales, 5 560 plantes automnales, la Ville s’emploie à enrichir sa palette végétale et à perfectionner le fleurissement proposé en testant de nouvelles espèces et variétés en termes de tenue dans le temps, de floraison ou encore de feuillage. Une manière aussi de sensibiliser ses habitants à la richesse et à la diversité du monde végétal.

Pour ses espaces verts, la Ville n’utilise aucun produit phytosanitaire depuis 2015. Les techniques alternatives sont privilégiées, et en particulier le bêchage, le paillage ou l’utilisation de produits biologiques (anti-limaces, amendements organiques…).