Groupement National Interprofessionnel|des Semences et plants
0

Le cimetière de Saint-Loup-de-Naud passe du gravier au gazon

Octobre 2020

Après avoir essayé plusieurs techniques pour entretenir son cimetière sans pesticides, cette commune de Seine-et-Marne a finalement opté pour la végétalisation du site.

Signataire de la charte du Champigny, la commune de Saint-Loup-de-Naud, en Seine-et-Marne, s’est engagée à réduire son utilisation de désherbants. Cette politique, menée depuis cinq ou six ans, lui a permis d’être classée zéro phyto en 2017. « Mais pour le cimetière, dont la superficie est de 6 147 m², les techniques comme l’arrachage manuel, le désherbage mécanique ou thermique demandaient beaucoup de temps et étaient difficiles à appliquer compte tenu du terrain très pentu », remarque Pascal Debarge, agent technique à la mairie.

Un bel espace vert à moindre coût

L’option finalement retenue a été celle d’une végétalisation de 2 400 m² du site. Une première phase d’enherbage des espaces a été réalisée au printemps 2019. La seconde phase a été décalée à cause de la crise sanitaire, mais elle devrait être finalisée cette année, avant l’hiver. Une composition de gazon (fétuque et ray-grass), sélectionnée sur les conseils de l’association AQUI’Brie, a permis de planter, à la place du gravier, un couvert végétalisé résistant et à pousse rase. De quoi satisfaire Gilbert Dal Pan, le maire de la commune : « Nous avons maintenant un bel espace vert qui demande beaucoup moins d’entretien avec de simples tontes et à moindre coût. »