Groupement National Interprofessionnel|des Semences et plants
0

Le chanvre : la plante qui vous veut du bien !

01 janvier 2020

La France est à la pointe et joue un rôle central dans le marché mondial du chanvre pour la production en général et la production de semences en particulier.

Une entreprise française est leader sur le marché mondial du chanvre ; la société HEMPT it.

Créée en 1965 et ancrée en Anjou, cette société coopérative agricole est spécialisée dans la production et la commercialisation de semences de chanvre à usage industriel. Sa vision est de pérenniser les filières en approvisionnant les acteurs français, européens et mondiaux en semences françaises certifiées. En effet, la qualité des semences françaises est contrôlée et certifiée par une autorité française le SOC (Service officiel de contrôle et de certification).

La France fait preuve, une nouvelle fois, de son excellence en matière de production de semences.

Sur un site de production de 8 000 m² et un espace de culture avec plus de 500 parcelles, 130 producteurs multiplicateurs de semences de chanvre sont regroupés sur plus de 1 600 ha dans le Maine et Loire et produisent plus de 1 700 tonnes de semences.

De la semence à la plante

La France est le leader européen de production de chanvre sur plus de 17 000 ha.

Les acteurs de cette filière sont nombreux avec 1 500 producteurs, 6 chanvrières, plus de 100 000 tonnes de paille défibrée par an.

Source : Interchanvre

Une plante aux nombreux atouts

Plus naturels et plus respectueux de l’environnement, les matériaux biosourcés répondent à une attente sociétale. Les plantes à fibres y tiennent une place prépondérante.

Le chanvre est une plante écologique : zéro phyto, pas d’OGM, pas d’irrigation et a des impacts positifs sur la rotation des cultures. Elle possède, en outre, de multiples débouchés et ne produit aucun déchet. Chaque partie de la plante est valorisée.

Source : Interchanvre

Des utilisations diverses et variées

Le chanvre est de plus en plus utilisée dans des domaines aussi variés que la plasturgie (automobile, horticulture, électroménager, habitat…), l’alimentation (huile, farine, graines, protéines…), la cosmétique (soins corps et cheveux…) ou encore le textile, le bâtiment et l’énergie…3,5 millions de véhicules sont équipés de tableaux de bords en fibres de chanvre et le futur village olympique parisien de 2024 sera construit en partie en béton de chanvre.

Fin octobre 2019, l’Assemblée nationale a donné son accord pour qu’une expérimentation de cannabis thérapeutique puisse avoir lieu en France. Des essais devraient démarrer au deuxième semestre 2020 sur 3 000 patients durant deux ans. Si cette expérimentation s’avère positive et qu’elle est suivie par une autorisation de mise sur le marché, elle permettra de traiter des patients atteints de maladies graves comme la sclérose en plaques, certains cancers, des douleurs neurologiques ou encore certaines épilepsies avec une filière de cannabis 100 % française.

Une filière qui a de l’avenir

La filière souhaite poursuivre sa croissance en approvisionnant les acteurs français en semences de chanvre tout en :

  • Préservant les écosystèmes pour sauvegarder l’environnement et la santé animale et humaine.
  • Préservant et en entretenant la terre et le terroir.
  • Développant des connaissances, des outils technologiques et industriels pour garantir la qualité du chanvre industriel français.
  • S’ouvrant sur l’extérieur, en écoutant et en coopérant avec les différents acteurs de la filière pour imaginer « ensemble » des solutions pérennes, innovantes et respectueuses de l’environnement.

Contact :

Rosine Depoix
Chargée de mission médias
01 42 33 88 29
rosine.depoix@gnis.fr