Groupement National Interprofessionnel|des Semences et plants
0

Lavande et Lavandin : des qualités aux saveurs ensoleillées

01 janvier 2019

Lavandes et lavandin sont des cultures en pleine expansion en France avec une augmentation des surfaces de 47 % en 10 ans. Sa production joue un rôle majeur dans le maintien et le développement d’une économie locale agricole et touristique. Très présente dans le Sud-Est, cette plante aux saveurs ensoleillées apparaît également dans d’autres régions comme le bassin parisien et le Quercy. L’industrie de la lavande induit 25 000 emplois.

Les régions les plus riches en plants de lavande sont les Alpes de Hautes Provences avec 11 456 hectares, la Drôme avec 6 840 hectares, le Vaucluse avec 5 575 hectares et l’Ardèche avec 581 hectares.

Surfaces de production de lavande et lavandin

Les lavandes poussent surtout sur les sols calcaires secs et ensoleillés, à l’exception de Lavandula stoechas, qui préfère les sols siliceux. Toutes les lavandes sont des plantes mellifères très recherchées par les abeilles. Il existe quatre grands types de lavande dont fait partie le lavandin, issu du croisement (pollinisation) de la lavande fine et de l’aspic, très cultivé en raison de ses bons rendements.

Des vertus reconnues et recherchées

La demande en huiles essentielles de lavande est très importante et la France est riche de 120 distilleries. 1 ha de lavande fine produit environ 15 kg d’huile essentielle et 1 ha de lavandin en produit environ 100 kg.

La lavande possède des propriétés olfactives particulièrement fines, délicates et complexes, qui en font une huile essentielle de choix, notamment pour la parfumerie fine.

Ces huiles essentielles sont largement utilisées en pharmacie et en aromathérapie. La lavande possède des propriétés antiseptiques, apaisantes et cicatrisantes. Le lavandin est reconnu pour ses vertus tonifiantes, décontractantes et antiseptiques. La lavande est également très prisée en infusion ou en sachets.

En cosmétique, plusieurs marques développent des gammes ou des produits à base de lavande, pour son parfum frais et agréable ainsi que pour ses vertus. On la retrouve comme agent parfumeur pour des produits de soin du visage, du corps ou des cheveux.

L’essence de lavande est de plus en plus proposée dans des produits décoratifs et d’ambiance : bougies parfumées, pots-pourris, lampes à parfums.

L’huile essentielle de lavandin est également employée par de grands industriels pour parfumer les savons et lessives. Son parfum donne une sensation agréable de bien-être, de relaxation et de propreté.

La lavande éveille nos papilles et on l’utilise sur des viandes grillées, pour des desserts aux saveurs du Sud ou encore en l’ajoutant à du sucre dans des bocaux.

En pharmacie

La lavande agit sur le système nerveux de façon naturelle et lutte contre les troubles du sommeil, les crises d’anxiété, l’irritabilité et les manifestations de stress. Elle possède des effets bénéfiques sur les infections de l’appareil respiratoire, et soulage brûlures et coup de soleil. Enfin, elle agit comme antiparasitaire contre les poux.

En aromathérapie

L’huile essentielle de lavande est très efficace en cas de grande anxiété, masser le plexus solaire (zone située entre le sternum et le nombril) avec deux gouttes d’huile essentielle pure. Dans la journée, pour se détendre, respirer quatre gouttes d’huile essentielle de lavande vraie déposées dans un diffuseur. Très efficace en inhalation aussi.

En cas de brûlure ou de coup de soleil, appliquer deux gouttes (pures ou diluées dans un gel d’aloé vera) sur la zone irritée. Le soir, il est conseillé de verser dans un bain chaud dix gouttes d’huile essentielle diluée dans une base lavante neutre. Au bout de vingt minutes, sortir sans se rincer et se glisser dans son lit garantit un endormissement rapide ! On peut également l’utiliser en massage.

En infusion

Pour profiter des vertus relaxantes de la lavande, laisser infuser sept minutes une à deux cuillerées à café de fleurs séchées dans 150 ml d’eau frémissante. Cette tisane peut être bue trois fois par jour ou seulement au coucher en cas d’insomnie.

En sachets

Pour parfumer le linge, glisser dans les armoires des petits sachets de tissus remplis de fleurs séchées.

L’or bleu de la Provence menacée, la filière se mobilise

Depuis 2000, lavandes et lavandins dépérissent à cause du phytoplasme du Stolbur transmission d’une maladie par un insecte la cicadelle Hyalesthes obsoletus, limitant son expansion et la longévité des cultures. Ceci entraîne une baisse de 50% du rendement en huile essentielle la première année pour des plants porteurs du phytoplasme à la plantation contrairement aux plants sains de la même variété.

Pour lutter contre ce fléau, des contrôles, à l’initiative des producteurs de plants de lavande et lavandin, sont réalisés par le SOC (Service officiel de contrôle et de certification des semences et plants) qui certifie les plants de lavande et de lavandi afin de garantir des plants indemnes du phytoplasme de stolbur.

Cette sélection sanitaire est une méthode de lutte prophylactique contre le dépérissement des plants de lavande et de lavandin permettant de maintenir cette culture et toute son économie sans oublier l’attrait touristique de cette culture pour la Provence.

Télécharger la fiche

Contact :

Rosine Depoix
Chargée de mission médias
01 42 33 88 29
rosine.depoix@gnis.fr