Groupement National Interprofessionnel|des Semences et plants
0

Aventures Potagères

 

« Des aventures potagères » ?

C’est ce que vivent chaque jour les nombreux professionnels des semences potagères. Passionnés par leur métier, leur vocation est née de leur milieu familial, de leurs études, de leurs rencontres et de leur goût pour la nature, les plantes, le jardinage.

La web-série #AventuresPotagères invite à découvrir le quotidien et les spécificités du travail de ces femmes et de ces hommes pour qui chaque année est une nouvelle et passionnante aventure.

 

Embarquez dans ces aventures potagères avec
Agnès, Alban, Basile, Cloé, Hervé, Hugo, Jean-Baptiste, Jean-Michel, Lucien, Matthieu et Olivier.

 


 


#1 Alban DANIEL est sélectionneur de courgettes et de melons. Il améliore les variétés potagères pour répondre aux attentes des maraîchers et des consommateurs.

Il parle de son métier avec enthousiasme : « Il faut des qualités de curiosité, de rigueur, d’adaptation… un esprit créatif… un peu de sens artistique aussi ».

Alban est l’égal d’un grand cuisinier. Ses ingrédients sont des plantes qu’il croise inlassablement pour trouver la bonne recette. Mais ses croisements ne sont pas le fruit du hasard. Comme dans la gastronomie, il faut du talent. « Des réussites partent souvent de croisements issus de l’imaginaire du sélectionneur » nous confie-t-il.

 


#2 Olivier JOSELON est technicien chargé de la maintenance des variétés anciennes. Son enjeu, « c’est de reproduire à l’identique les variétés telles qu’elles étaient décrites autrefois… ».

Pour cela, il traque dans ses cultures toutes les plantes non conformes et les élimine. Olivier exerce une surveillance permanente : « J’aime bien observer, mesurer, comparer… ». Il autorise seulement les plantes identiques à la variété d’origine à se reproduire et confie ensuite les graines récoltées à des agriculteurs-multiplicateurs qui produiront les semences qui seront commercialisées.

Retrouvera-t-il ses variétés sur les étals des marchés ?

 


#3 Cloé CHRISTMANN est technicienne dans une entreprise qui produit des semences d’un grand nombre d’espèces. Pour cela, elle s’adresse à son réseau d’agriculteurs-multiplicateurs à qui elle confie la responsabilité de multiplier des semences de variétés potagères.

Elle les accompagne de l’implantation de la culture à la récolte. « Les agriculteurs accueillent positivement mes conseils. C’est toujours une relation très constructive et il y a vraiment un échange. On pourrait même parler de symbiose car on a besoin les uns des autres ».

Ensemble, ils déterminent la localisation des parcelles de multiplication, surveillent les cultures pour s’assurer qu’il n’y a pas de maladies ou de ravageurs, vérifient la bonne fécondation des fleurs et observent la formation des graines. Quelle sera la qualité des semences produites ?

 


#4 Matthieu MAXANT est partout ! Au départ, il examine les semences qui arrivent dans la station de semences. Ici, il plonge les mains dedans, hume leur odeur, examine attentivement une poignée de graines pour déterminer les opérations de triage.

« Ça sent bon », mais « il va falloir le passer au nettoyage ». Il suit chaque lot de semences… Confie un échantillon au laboratoire, étudie les résultats d’analyse et définit les différentes opérations de tri, de protection, et retrouve ses semences à l’étape ultime d’étiquetage et d’emballage, qui sont « l’image de marque des semenciers ». Il sait que la qualité résulte de la compétence des hommes et des femmes qui l’entourent, et « du bon équilibre entre l’expérience et la jeunesse ».

Quel process pour ce nouveau lot de semences qui arrive ?

 


#5 Jean-Baptiste FONTAINE est chef de produit poivron. C’est un explorateur de la diversité.

Il y a des siècles, les grands explorateurs – botanistes ramenaient de leurs expéditions des plantes méconnues qu’ils essayaient d’adapter dans les serres et les jardins d’essais européens.

Jean-Baptiste fait l’inverse ! Il explore dans ses serres la diversité des variétés de poivron. Ainsi, il va ensuite rechercher la « fameuse variété idéale ». C’est une plante bien équilibrée, avec des poivrons uniformes, très bien conformés, sans craquelure, dense, lourd et épais. Il teste ensuite les variétés pour vérifier leur adaptation dans les différentes régions du monde.

Le succès sera-t-il au rendez-vous ?

 


#6 Basile FAUCHEUX est un jeune agriculteur spécialisé en multiplication de semences « de carottes, d’oignons, de radis et d’épinards… ».

Depuis l’enfance, Basile est animé par l’amour de ce métier. C’est un artisan du vivant : « Il faut de la patience, du temps, de l’observation, beaucoup d’observation, de la technique, énormément de technique… ».

Il cultive son expérience avec son père avec lequel il est associé depuis quatre ans. Pour les semences de #carottes, son père lui indique « une parcelle de l’exploitation où il n’y en a jamais eu ». Le meilleur moyen pour éviter des repousses indésirables !

Et pour la multiplication des semences de carottes, nos artisans font régulièrement appel à des ouvrières qualifiées et utilisent de surprenantes machines ! Dans quels objectifs ?

 


#7 L’assurance est la qualité qui caractérise le mieux Agnès VERMEULEN. Et l’assurance qualité des semences, c’est sa mission.

Ses objectifs sont clairs : « L’agriculteur, ce qu’il attend d’une semence, c’est qu’elle germe, qu’elle ne soit pas porteuse de maladies, qu’elle corresponde au produit attendu ».

Elle est fière de son laboratoire : « le plus beau projet que j’ai eu à mener a été la réalisation de ce laboratoire ». Rien n’échappe à sa vigilance et à celle de ses équipes : la capacité germinative des semences, leur qualité sanitaire avec la surveillance des champignons et des virus, ainsi que leur identité variétale grâce aux tests de contrôle génétique.

Agnès assure au quotidien. Avec énergie, elle nous entraîne dans son laboratoire. Mais que pense-t-elle du devenir de son métier de responsable contrôle qualité dans 20 ans ?

 


#8 Hervé MICHEL est sélectionneur de laitues. Il consacre sa vie à la création de salades de couleur, de forme et de précocité variées.

Avec le reportage de cette semaine, vous jetterez un autre regard sur votre salade dans votre potager ou dans votre assiette !

Son enjeu essentiel ? Créer des salades parfaitement saines. Dans ses centres de recherche, il effectue des croisements et des tests pour obtenir de nouvelles variétés toujours plus résistantes aux maladies.

Son secret ? « Les salades sauvages, c’est notre réservoir de gènes de résistance ». Ainsi, chaque année, il observe entre 20 000 et 25 000 variétés différentes !

Il part souvent à la rencontre de toutes ses salades et d’autres professionnels dans de nombreux pays. Lesquels ?

 


#9 Hugo PLAN est directeur opérationnel, chargé du marketing. A ce titre, il est d’abord sociologue. Il récolte beaucoup d’informations et analyse en permanence l’évolution des besoins et des comportements.

Il est à l’écoute des jardiniers et de leurs envies. Ceux-ci souhaitent aujourd’hui cultiver au naturel, préserver et enrichir la biodiversité. Ils recherchent le bien-être, manger mieux, manger sain. Comme eux, Hugo « pense avant tout au résultat dans l’assiette ». Pour ses semences potagères, Hugo « casse les codes » avec de nouveaux projets de présentation.

Ensuite, au sein de l’entreprise, Hugo et ses équipes doivent passer aux travaux pratiques : valider les visuels, les formats d’emballage des semences, les grammages, les informations sur les sachets…

C’est adolescent que Hugo a connu ses premières « aventures potagères » : « Mon père m’a emmené très jeune au sein de l’entreprise, visiter les locaux, faire des stages, participer aux différentes réunions, et c’est très jeune que je suis tombé dans la marmite des semences ».

Pour aider les jardiniers à accueillir toute la biodiversité au jardin, Hugo a plein d’idées. Lesquelles ?

 


#10 Jean-Michel MOUNIER, ingénieur agronome, est producteur de plants maraîchers pour les agriculteurs.

Il voit son entreprise comme une immense maternité végétale. « Notre métier, c’est comme une maternité avec des bébés. C’est tout le temps ». « On travaille sur du vivant et le vivant, par définition, c’est très aléatoire ». A partir de semences, il donne ainsi naissance à environ 50 millions de plants chaque année.

Sa grande fierté, c’est de travailler en famille et de vivre l’évolution de son entreprise depuis trois générations. Et Jean-Michel n’est pas inquiet pour la relève !

 


#11 Lucien LAIZÉ est un agriculteur producteur de semences bio.

« Mon métier, c’est de recevoir des graines d’un établissement semencier… des graines certifiées, de qualité, de les multiplier… puis de leur restituer les semences produites afin qu’ils les commercialisent auprès des maraîchers ou des jardiniers ».

Lucien a la fibre végétale : il sème, cultive et fait monter à graine ses légumes, puis récolte, trie et livre sa nouvelle génération de semences. La traçabilité de ses productions est totale. Tout est référencé, cartographié, suivi : lots de semences, parcelles, tunnels, serres… jusqu’à la livraison.

Il avait gardé dans un coin de sa tête de revenir sur l’exploitation familiale. Et il s’est engagé dans le bio par conviction personnelle. « Mon parcours avant, c’était de travailler dans l’environnement, sur le bord des rivières. Quand je me suis installé, ça m’a paru une évidence de travailler en respectant le cahier des charges de l’agriculture biologique ».

6 ans après son installation, il est fier de pouvoir vivre de sa petite exploitation. Mais savez-vous combien un seul hectare peut lui demander d’heures de travail ?

 


Clap de fin  Ils ont tout donné !

Nous retrouvons pour ce dernier épisode Agnès, Alban, Basile, Cloé, Hervé, Hugo, Jean-Baptiste, Jean-Michel, Lucien, Matthieu et Olivier qui ont tout donné pour ces « aventures potagères » !

Pendant ces 11 épisodes, nous avons fait la connaissance avec ces femmes et ces hommes, nous avons partagé leur quotidien, leur histoire, leur passion… nous avons découvert leur métier et les spécificités de leur travail.

N’hésitez pas à partager largement autour de vous ces passionnantes #AventuresPotagères !

 


La filière des semences potagères a de nombreux atouts et un savoir-faire reconnu qui permet à la France d’être le premier pays producteur au niveau Européen et l’un des principaux exportateurs au niveau mondial. Elle a développé une technicité permettant de produire des semences de haute qualité et une capacité d’innovation pour répondre aux besoins des utilisateurs, des consommateurs, ainsi qu’aux enjeux sociétaux et environnementaux actuels et à venir. Derrière cette filière, il y a des femmes et des hommes passionnés par leur métier.

#AventuresPotagères est une web-série qui nous raconte leur travail et nous fait vivre leur quotidien. Elle est diffusée sur YouTube, Twitter, Facebook et Instagram. Conçue et produite par le GNIS, réalisée par Métaphore Production.


 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :