Groupement National Interprofessionnel|des Semences et plants
0

« Notre plan filière contribuera à notre excellence »

Janvier 2018

François Desprez
Président du Gnis

 

 

 

L’ année 2018 marque le lancement de notre plan filière quinquennal, présenté au gouvernement en décembre dernier. Celui-ci vise à nous fixer collectivement, selon un calendrier précis, des objectifs de progrès, afin de relever les défis de la transition agro-écologique de l’agriculture française.

Dans cette phase transitoire, la filière semences et plants joue un rôle essentiel puisque les semences sont le premier maillon de la chaîne agroalimentaire.

Notre plan filière comporte trois objectifs principaux, déclinés en 30 actions, dont les échéances s’échelonnent jusqu’en 2022.

Il s’agit d’abord de continuer à innover en mettant au point de nouvelles variétés capables de répondre aux enjeux agronomiques d’aujourd’hui (résistance au stress hydrique, aux maladies, aux ravageurs…). Et, bien sûr, sans recourir à la transgénèse. Ensuite, notre filière s’engage à satisfaire les attentes des consommateurs et des citoyens, notamment en termes de transparence et de sécurité sanitaire des variétés mises sur le marché. Un comité des enjeux sociétaux, composé de professionnels et de représentants de la société civile, va être mis en place.

Enfin, notre troisième objectif est la préservation de la diversité des ressources génétiques, ainsi que le renouvellement des variétés existantes par l’innovation. La mise en oeuvre de ce plan démarre dès ce trimestre avec son arrimage aux plans des autres interprofessions. Je me réjouis que toutes ces propositions aient été présentées au préalable à l’ensemble des parties prenantes, qu’elles soient ou non membres du Gnis. Cette co-construction assure une légitimité au plan filière, lequel contribuera à conforter notre caractère d’excellence dès 2018. En 2017, la France a conservé sa place de premier exportateur mondial de semences grâce aux efforts de chacun.

Bonne année à tous !