Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants
0

Neuilly-Plaisance cultive la diversité

Janvier 2016

Imagine-t-on vraiment tout ce que peuvent contenir trente petits sachets de graines ? À l’intérieur, toute l’histoire de variétés soigneusement conservées au fil des décennies et, dès leur ouverture, une nouvelle épopée, chargée de passion et de plaisir. Des légumes anciens, mis en terre et récoltés par les enfants de Neuilly-Plaisance (93), avec la complicité des services de la mairie.

Tomate Marglobe, laitue Kinemontepas, potiron Rouge Vif d’Etampes ou courgette de Nice à fruit rond… Quelques variétés parmi la trentaine plantée le 27 juin 2015 par les nocéens, jeunes membres du Club des Petits Planteurs en tête. Des bénévoles, cette fois plutôt des séniors, vont veiller sur les parcelles jusqu’à la Fête de la rentrée qui a lieu le 5 septembre. Tous les légumes qui peuvent être cueillis font l’objet de lots ou de dégustations.

Coup de jeune avec les variétés anciennes

« Notre ambition est d’intéresser les enfants à la façon dont les plantes sont produites, leur montrer que le travail de l’homme est indispensable, en complément de la nature, et que la terre doit être respectée », explique Christian Demuynck , maire de Neuilly-Plaisance. Cette ville de Seine-Saint-Denis bénéficie d’un atout majeur avec le plateau d’Avron : 30 hectares préservés et mis en valeur par la mairie. Une parcelle de 500 m² fait l’objet de toutes les attentions. Elle a accueilli ces trois dernières années blé, pommes de terre, tournesol, betteraves, maïs, framboisiers, groseilliers et variétés potagères anciennes. Leur culture associe l’ensemble des habitants et particulièrement les plus jeunes. Deux services sont principalement impliqués. Celui des espaces verts assure la préparation du terrain avec l’aide, si nécessaire, d’un agriculteur. Le service événementiel est également à l’oeuvre. Labour – à l’ancienne avec des boeufs -, plantations ou récoltes donnent lieu à des festivités.

Après le pain et le pop-corn, place au pot-au-feu !

« Notre ville a la chance de disposer d’associations très actives, dont les « Amis des fleurs ». Ils ont largement contribué à la plantation et à l’entretien des parcelles de légumes anciens. Au total, une quarantaine d’adultes a été mobilisée ainsi que des familles qui entretiennent des jardins familiaux», poursuit Christian Demuynck. « Ces actions sont très conviviales. Elles associent plusieurs générations et des enfants toutes catégories sociales confondues », se félicite le maire. Si le plaisir est au rendez-vous, les messages plus sérieux ne sont pas oubliés : « L’agriculture, ce n’est pas forcément l’image de la ferme avec trois poules et un âne, reprend Christian Demuynck. C’est aussi une grande diversité de produits, des légumes que l’on ne trouve pas au supermarché. » Les semences ont été fournies par un producteur grainier passionné des variétés anciennes.

© Mairie de Neuilly-Plaisance

« Le jardinage, pour les plus jeunes, est aussi une façon d’apprendre à respecter le milieu dans lequel ils vivent »

« Nous avons fait le choix d’un professionnel pour garantir la qualité des semences. Nous disposons en France d’un système qui permet de protéger les obtentions végétales, tout en laissant un libre accès à toutes les variétés », reprend le maire de Neuilly-Plaisance. Un sujet qu’il connait bien, puisqu’il a particulièrement travaillé sur le dossier des semences lorsqu’il était sénateur. « Toutes ces actions permettent d’appliquer concrètement ce qu’on intellectualise dans les conférences, conclut-il. Elles montrent que l’agriculture n’utilise pas les produits phytosanitaires ou les engrais pour le plaisir, mais pour garantir une production. Le jardinage, pour les plus jeunes, est aussi une façon d’apprendre à respecter le milieu dans lequel ils vivent. » Des actions aux multiples bienfaits !

AgriCulture – VERSION NOCÉENNE

  • 2013 – Du blé au pain
  • 2014 – La naissance de la Belle de Neuilly-Plaisance, marque de pomme de terre déposée par la ville, et cultivée par toutes les générations de nocéens.
  • 2015 – Les variétés anciennes mais aussi la betterave, le tournesol et le maïs : du labour à la barbe à papa, à l’huile et au pop corn. Framboisiers et groseilliers sont plantés par le Club des Petits Planteurs, créé en mai 2015. En juillet, ce sont 100 pieds de citrouilles qui sont plantés puis récoltés pour le concours de décoration en octobre.