Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants
0

Le jardinage, bien plus qu’une simple activité

Septembre 2015

Dans le cadre des temps d’activités périscolaires, le jardinage offre un potentiel qui dépasse largement la simple compréhension, pour les citoyens en herbe, du lien entre terre, environnement et alimentation. Parmi une multitude d’initiatives, celle de la municipalité de Vaison-la-Romaine illustre les nombreuses voies offertes par cette activité, en articulant temps scolaire et temps d’activités périscolaires !

Agir global, penser local

« L’écologie ne relève pas d’un parti politique, mais d’une prise de conscience individuelle », introduit Jean-François Périlhou, jeune maire de Vaison-la-Romaine (Vaucluse). « Pour aider à cette prise de conscience, la meilleure clé c’est l’enfant. Sa parole prend bien plus d’ampleur que tous les discours. » Voici posé le cadre de la démarche engagée par l’équipe municipale. « Nous souhaitons leur donner le bon regard, d’une manière éducative et pédagogique », poursuit Eric Léturgie, adjoint au maire et cheville ouvrière des actions menées autour du jardinage. Plutôt que d’asséner des messages d’interdiction, l’ambition est de montrer aux enfants que la terre est porteuse de vie.

© Vaison-la-Romaine

De la transparence

Parmi les moyens utilisés : des bacs dont l’une des parois est transparente. Les élèves des deux écoles primaires peuvent, tout au long de l’année, observer les racines des graines qu’ils ont eux-mêmes plantées, toute la vie qui gravite sur et dans la terre : insectes, vers et autres microorganismes, alliés du jardinier. Les enfants connaissent les différents stades d’une salade avant qu’elle n’arrive dans leur assiette. Le lien avec l’alimentation est évident.
Ils disposeront bientôt, en plus des bacs transparents, de grandes jardinières pour réaliser les plantations de leur choix au fil des saisons. Le relais sera assuré par le centre de loisirs pendant les vacances.
Les encadrants du temps d’activités périscolaires assurent également les repas du midi. L’occasion d’apprendre aux enfants à trier les déchets. Les épluchures des légumes vont ainsi être utilisées pour faire du compost.

Une approche cohérente

Ces gestes simples de citoyens en herbe se transmettent là encore par l’activité de jardinage. Les parents seront régulièrement conviés avec leurs enfants à des rencontres pour comprendre le sens des actions engagées. Elles s’inscrivent dans un programme à long terme, chaque année étant centrée sur un sujet particulier : l’eau, la terre, ce qui pousse autour de chez eux (les cantines sont alimentées en produits bio et provenant de circuits courts), les économies d’énergie, les différents types d’agriculture… La direction du centre de loisirs intercommunal est partie prenante du comité de pilotage et a accès à tous les outils mis en place.

« Je plante, je sème, je récolte : le coeur de notre programme »

© Gnis

Il n’est pas question, pour autant, de s’éparpiller. « Je plante, je sème, je récolte : c’est le coeur de notre programme », tient à souligner Eric Léturgie, qui entend ne pas s’éloigner de son message essentiel.
Comme 1 460 autres communes, la ville de Vaison-la-Romaine a sollicité l’aide du Gnis pour l’accompagner dans ces projets. De nombreux outils sont proposés, autant les utiliser ! Parmi ceux-ci, un guide pratique pour bâtir des activités de jardinage sur les temps d’activités périscolaires, édité en février 2015 et déjà diffusé à 7 600 exemplaires.
Ce que souhaite au final Jean-François Périlhou ? Que l’on dise de son équipe, non pas qu’elle a eu simplement de « beaux projets » mais bien, qu’elle a « fait de belles choses ». L’organisation cohérente de l’activité jardinage sur le temps périscolaire en fait partie.

LE POINT DE VUE DE l’expert

Jardiner au quotidien atténue les différences sociales et économiques, renforce les relations de voisinage par les amitiés qui en résultent », estime le Professeur Dominique Sauvage, pédopsychiatre et membre du Conseil scientifique santé de l’association Jardins et Santé.

L’association organisera son 5ème symposium sur les jardins à but thérapeutique en novembre 2016.