Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants
0

Les actions de la Section Betteraves et chicorée industrielle

Le Sud-Ouest : berceau de la production de semences de betteraves

La production de semences de betteraves est très concentrée géographiquement, elle se situe principalement en France et en Italie. Pour la partie française, le sud-ouest et plus spécifiquement dans les départements du Lot-et-Garonne, du Gers et du Tarn-et-Garonne sont les zones de production majeures.

Cette localisation, due à la qualité et à la diversité des sols, à l’abondance de l’eau et au climat favorable, a mené à la création d’une zone protégée en 1972 consacrée à la production de semences de betteraves. La Section Betteraves et chicorée industrielle veille activement au respect de cette zone protégée qui concentre la moitié de la production de semences de betteraves européenne.

Assurer la qualité des semences : gestion des isolements par cartographie pour éviter la pollution pollinique

Le pollen de betterave est dit « anémophile », ce qui signifie qu’il se déplace avec le vent et non avec les abeilles. Ce pollen, très léger, peut parcourir de nombreux kilomètres et venir polluer la production de semences d’une autre variété sur une parcelle voisine.

C’est pourquoi la Section Betteraves et la Section Potagères du Gnis ont travaillé ensemble sur un accord interprofessionnel de gestion des zones interprofessionnelles de semences de betteraves afin de localiser les différentes parcelles de multiplication et d’éviter toute pollution pollinique qui empêcherait la certification des semences de betteraves produites.

Faire découvrir la betterave porte-graines

La betterave sucrière est une plante bisannuelle ; son cycle dure 2 ans. Durant la 1ère année, la plante se développe et constitue son stock de sucre dans sa racine tandis qu’au cours de la 2ème année, la plante produit des fleurs et des graines. Sur une période de 20 à 25 jours, la plante produit alors une hampe principale et des ramifications sur lesquelles se développent ensuite les boutons floraux. Leur floraison dure 12 à 15 jours. Mais il faut attendre un mois supplémentaire avant d’obtenir des graines à maturité. Aujourd’hui, leur récolte s’effectue par moissonneuse-batteuse.

La Section Betteraves et chicorée industrielle a beaucoup travaillé sur le dossier de la récolte des porte-graines et a investi dans des essais sur le sujet. L’objectif de ce travail était de faire reconnaître la spécificité de cette production, du semis à la récolte.

Conserver la bonne santé économique du secteur
dans un contexte européen en pleine évolution

L’année 2017 marque la fin des quotas sucriers au niveau européen. A l’aune des renseignements fournis par leurs adhérents, les sucreries prévoient d’ores et déjà une augmentation de la production de l’ordre de 15%. De fait, la production de semences de betteraves doit aussi augmenter. Cependant, comme à chaque fois que l’Union Européenne met fin à des quotas dans le domaine agricole, s’en suivent des augmentations de production conséquentes dont personne ne peut prévoir la durabilité. Ainsi, la fin des quotas sucriers est un sujet majeur pour la Section afin d’éviter que ces changements de volumes ne bouleversent l’équilibre de la filière des semences de betteraves.

La Section Betteraves échange régulièrement à propos de ce sujet, essentiel pour l’avenir de la filière betteraves. En effet, une augmentation de la production de sucre nécessite en amont une augmentation de la production de semences de betteraves sucrières. Or, les zones de production sont limitées et la Section devra entamer de nouvelles discussions avec les professionnels en cas d’élargissement/d’agrandissement des zones de production.