Réussir la culture des tomates

Réussir la culture des tomates

Les différents types de tomates

tomates Il y a un grand nombre de variétés de tomates, différenciées par leur précocité, leur forme, leur couleur et leurs utilisations. Toutes se plantent au printemps pour une récolte en été jusqu'à l'automne.
Il y a également des variétés fixées et des variétés hybrides. Ces dernières sont plus productives et plus résistantes aux maladies. Leurs fruits sont en général plus réguliers.

On distingue également les variétés selon leur précocité :
• précoces : plus adaptées à une culture en serre.
• de moyenne saison : plus adaptées à une culture en tunnel.
• tardives : plus adaptées à une culture en plein champ.

On distingue enfin des formes : rondes moyennes, grosses, très grosses ; en grappes ; allongées ; cerises.

Enfin, on jouera sur la gamme des utilisations : à farcir, à sauce et conserve, apéritives, en salade, etc.

Sol et exposition

> Les plants de tomates aiment :
• un terrain riche en humus, bien bêché et amendé avant plantation,
• des températures comprises entre 18 et 22°,
• une exposition ensoleillée et beaucoup de chaleur avec de bons arrosages en été.

> Les plants de tomates n’aiment pas :
• les températures trop basses (inférieures à 10/12°) notamment à la plantation,
• les courants d'air,
• l'excès d'eau.
 Le plant de tomate demande beaucoup d'eau à chaque arrosage, mais pas tous les jours : mettre 2 à 3 litres d'eau par pied tous les 5 ou 6 jours. Cela suffit pour obtenir une meilleure qualité gustative. Enfin, durant les 5 mois environ de culture, il faut apporter tous les 15 jours un engrais complet spécial légumes.

Semis et plantation

Le semis doit être réalisé à l'intérieur de janvier à mars et maintenu a une température de l'ordre de 17 °C.
Un premier repiquage en godets est souhaitable avant la plantation définitive.

La plantation s'effectue en mars et avril sous abri et, à partir de mai en plein champ lorsque les gelées ne sont plus à craindre.

> Espacement  
 50 cm entre les plants
1 m entre les lignes
 

 

Calendrier de culture

Conduite de la culture

La plupart des variétés doit être ébourgeonnée aux entre nœuds en prenant soin de ne pas couper les fleurs. Puis il faut tuteurer sans jamais pincer la tête : le pied, qui peut atteindre 1,50 à 2 mètres, produira ainsi du bas en haut jusqu'à l'automne.

> Schéma d'un ébourgeonnage

ébourgeonnage de la tomate
Les variétés greffées ont une plus grande productivité et sont plus résistantes aux maladies. Ces variétés sont très vigoureuses : il faut pincer la plante à environ 40 cm de haut au-dessus d’un nœud, de façon à faire partir deux branches, puis tuteurer les deux départs pour obtenir une très bonne productivité.
Enfin certaines variétés ont un port buissonnant qui ne nécessite ni tuteurage ni taille (culture à plat).

Les ennemis

Les maladies les plus courantes sur les tomates du jardin sont le mildiou, l’alternariose et le “cul noir”.
On utilisera exclusivement des produits avec la mention “autorisé dans les jardins”. Les produits renfermant du cuivre, appliqués préventivement, présentent une activité à la fois contre ces champignons et les bactéries.
Il est impératif d’éviter d’arroser le feuillage en fin de journée, surtout par temps humide ou orageux car les contaminations de mildiou se produisent d’autant plus facilement que le temps d’humectation des feuilles est long.
Les principaux ravageurs de la tomate sont les pucerons et les aleurodes (mouches blanches), susceptibles de transmettre des virus. Les attaques d’acariens sont plus rares mais observables par temps chaud et sec.

Principaux symptômes à ne pas confondre sur les fruits
alternariose de la tomate le cul-noir de la tomate le mildiou de la tomate
Alternariose "Cul noir" Mildiou


Haut de page