Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants
0

Les semences au service de la terre et des hommes

Implantée dans les territoires, la filière semencière française agit au cœur du développement durable… et fait partie intégrante du patrimoine français !

Au cœur des territoires, les acteurs de la semence s’engagent pour assurer la continuité de la filière, un approvisionnement de proximité et un accès équitable permanent à des semences de qualité.

  • 72 entreprises de sélection donc 54 PME familiales ou coopératives
  • 19 000 agriculteurs multiplicateurs de semences
  • 248 entreprises de production de semences présentes sur le territoire national, avec des implantations dans 225 communes
  • 8 100 distributeurs
  • 50 000 emplois directs et indirects

Le Gnis, une institution moderne

Le Gnis est l’interprofession des semences et plants qui rassemble toutes les parties prenantes concernées par l’activité « semences plantes », des sélectionneurs aux utilisateurs en passant par les entreprises de production et de distribution et les agriculteurs-multiplicateurs. Le Gnis exerce également une mission de service public dans le domaine du contrôle de la qualité et de la certification des semences au travers du SOC, Service Officiel de Contrôle et de Certification, accrédité selon la norme ISO/CEI 17 065. Il a également une délégation de contrôle dans le domaine phytosanitaire.
 

Des actions au coeur des enjeux de société

Le Gnis sensibilise le grand public à l’importance de la semence comme premier maillon de l’agriculture. La filière semences s’engage activement en faveur d’une agriculture durable qui concilie des exigences économiques, sociales et écologiques, et qui vise à satisfaire les besoins alimentaires de tous, tout en améliorant la qualité des produits et en respectant l’environnement.

Le Gnis en 8 points clés :

  • Coordonne les relations entre tous les acteurs de la filière semences et plants ;
  • Organise et favorise le bon approvisionnement de tous les utilisateurs ;
  • Garantit la qualité des semences mises en marché ;
  • Représente la filière auprès des pouvoirs publics ;
  • Soutient la diffusion du certificat d’obtention végétale comme mode de propriété intellectuelle sur les variétés, pour permettre le libre accès aux ressources génétiques ;
  • Soutient le développement du secteur semences dans différents pays du monde et accompagne les entreprises françaises à l’exportation ;
  • Encourage la végétalisation des espaces publics et privés ;
  • Entreprend des actions de valorisation de la filière auprès du grand public et des médias.

 

Le saviez-vous ?

L’organisation du Gnis est une façon d’organiser la solidarité entre les agricultures et les différents acteurs de la filière pour assurer la sécurité alimentaire.