Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants
0

Vigueur, résistance, précocité... Comment les variétés hybrides sont-elles devenues indispensables aux agriculteurs ?

06 février 2017

L’hybridation est une méthode de sélection ancienne déjà utilisée au début du XXème siècle, et c'est à partir de 1933 que les premières semences hybrides de maïs ont été mises à disposition des agriculteurs. Au regard du résultat, il était plus qu’évident que leur emploi soit généralisé sur l’ensemble du territoire.

Mais concrètement, une plante hybride, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit simplement du croisement par le mode de reproduction naturel de l’espèce (spontanée dans la nature ou recherchée en amélioration des plantes) de deux ou plusieurs plantes distinctes dans le but de combiner des caractères intéressants (précocité, résistance, goût, forme, couleur conservation etc…). Le croisement de deux familles, que l’on nomme lignées pures, éloignées génétiquement, donne alors une descendance vigoureuse. C’est ce qu’on appelle l’effet hétérosis. Ces hybrides cumulent ainsi les qualités dominantes de chacun de leurs parents permettant ainsi d’obtenir de bons rendements mais également d’assurer, aux agriculteurs, des cultures mieux résistantes aux maladies et s’adaptant davantage aux accidents climatiques.
En France, c’est cette technique qui a permis d’adapter le maïs au nord de la Loire en France mais aussi dans toute l’Europe.

Les hybrides sont-ils stériles ?

Les hybrides peuvent tout à fait donner une descendance. Cette dernière sera, toutefois, différente de la variété hybride. En effet, certains caractères des parents de départ réapparaîtront au hasard avec des milliers de descendants ayant de nouvelles caractéristiques. Cette diversité (taille, vigueur, résistance etc…) peut tout à fait être exploitée selon les envies mais n’aura pas vraiment d’intérêt pour l’agriculteur qui souhaiterait disposer de plantes aux caractéristiques strictement identiques de celles de l’hybride qu’il avait semé à l’origine.

Télécharger la fiche

Contact :

Aline Muzard
Chargée de mission médias
01 42 33 88 29
aline.muzard@gnis.fr