Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants
0

Semences en région Nord : l’innovation au service de nos palais…du goût !

09 février 2017

Le secteur français des semences est une filière d’excellence qui va de la création variétale à la mise en marché des semences en passant par leur multiplication par les agriculteurs-multiplicateurs. Avec un chiffre d’affaires de 3.3 milliards d’€ en 2015-2016 et une balance commerciale excédentaire historique de 901 millions d’€, la France demeure le premier producteur européen et le premier exportateur mondial de semences.

La région Nord du Gnis, qui couvre la région Hauts de France et les départements de la Seine Maritime et de l’Eure, contribue à cette performance. 64 361 ha y sont consacrés à la multiplication de semences et de plants de pommes de terre par 2 830 agriculteurs-multiplicateurs de semences et de plants, représentant 23 % des surfaces nationales pour les espèces concernées.

Ce territoire a développé deux points forts : la production de plants de pommes de terre (12 500 ha, 63 % des surfaces nationales), avec toute une économie locale qui fait vivre plus de 210 opérateurs et entreprises, et la production de semences de lin (16 700 ha, 90 % des surfaces nationales) essentiellement dans les deux départements normands.

Plus de 3000 emplois fixes en Hauts de France

La production de semences et plants est un atout de valeur pour les agriculteurs et tous les maillons de la filière. Elle contribue directement à l’économie de la région Hauts de France avec plus de 3000 emplois fixes et des centaines d’emplois saisonniers qualifiés, locaux et récurrents en milieu rural. Cette activité historique de la région, tant en production de semences qu’en amélioration des plantes, est toujours restée dynamique en s’appuyant sur les structures de recherche et de formation pour innover.

Blondes, brunes, rousses : le secret des bonnes bières du Nord

Une démonstration de l’innovation « traditionnelle » a été faite pour la presse, accueillie le 9 février à la brasserie artisanale Cambier pour la présentation de la campagne écoulée. La diversité des sortes de bière résulte de la mise en œuvre de malts aux qualités différentes. Ces malts s’obtiennent à partir de variétés d’orge qui, sous des dehors semblables, présentent des différences dans la composition biochimique de leurs grains. Et c’est sur ces caractères recherchés par les malteurs et les brasseurs que travaillent les sélectionneurs. Une entreprise de patience : entre le début de la création d’une variété d’orge, et la dégustation de la bière, en passant par la multiplication des semences, la culture de l’orge, la fabrication du malt puis de la bière, il s’écoule une quinzaine d’années !

 

Quelques repères

La France est le premier producteur européen de semences d’espèces agricoles
Chiffre d’affaires 2015-2016 Secteur semences français : 3.3 milliards d’euros
Balance commerciale : excédent de 901 millions d’€ (43 % du solde commercial des produits de l’agriculture, de la forêt et de la pêche)

Gnis région Nord (couvrant la région Hauts de France et les départements Seine Maritime et Eure)
12 entreprises de recherche en amélioration des plantes
38 entreprises de production de semences
2 650 agriculteurs-multiplicateurs
64 631 ha en multiplication de semences et plants de pommes de terre (23 % des surfaces françaises)

 

Contacts :

Benoît Laffineur
Délégué Régional Gnis Nord
03 20 61 28 51 / 06 69 73 66 22
benoit.laffineur@gnis.fr

Delphine Guey
Responsable des Affaires publiques et presse
01 42 33 88 27 / 06 08 28 49 12
delphine.guey@gnis.fr