Groupement National Interprofessionnel des Semences et plants
0

Les acteurs de la filière semences et plants

Les acteurs de la filière des semences et plants sont tous étroitement liés. Ils forment les différents maillons d’une chaîne allant de la création des variétés à l’utilisation des productions végétales qui en sont issues.

Entreprises de toutes tailles, utilisateurs individuels ou agriculteurs, on peut les regrouper en 6 univers, classés en ordre chronologique d’apparition dans la filière (illustré ici sur l’espèce lin).

1. Les entreprises de création variétale

Au départ de toute la filière, elles créent de nouvelles variétés et en produisent les semences des premières générations. Ce travail, réalisé dans des champs, des laboratoires et des serres, leur permet de créer plus de 500 nouvelles variétés par an, toutes espèces confondues.

Elles sont au nombre de 73 en France. Implantées partout sur le territoire, ce sont très majoritairement des PME et des TPE (près de la moitié d’entre elles ont un chiffre d’affaires inférieur à 1 million d’euros), qui investissent en moyenne 13% de leur chiffre d’affaires dans la recherche et le développement (moyenne des entreprises en France : 1,2% !).

Essai de sélection de lin fibres

2. Les agriculteurs-multiplicateurs

Ils sont près de 20 000 à produire des semences dans leurs champs à partir des semences fournies par les entreprises de production.

Ils sont essentiellement implantés dans 5 grandes régions productrices de semences (centre-pays de Loire, Nord-bassin parisien, Sud-Ouest, pourtour méditerranéen et couloir Rhodanien), mais on en retrouve dans tous les départements français.

D’une très grande technicité pour maîtriser les spécificités agronomiques d’une parcelle de multiplication de semence, ils assurent ainsi quantitativement et qualitativement la production de semences en France sur près de 400 000 hectares.

Contrôle d’une parcelle de multiplication de lin fibres

3. Les entreprises de production de semences

Elles ont en charge le nettoyage, le traitement, le conditionnement et la commercialisation des semences produites dans les champs des agriculteurs multiplicateurs, avec qui ils passent des contrats de production.

Elles ont donc des outils industriels très technologiques et performants pour assurer le respect des normes qualitatives et la sécurité des semences commercialisées.

Au nombre de 252, ce sont des coopératives et négoces agricoles de toute taille, et qui assurent un très fort maillage territorial.

Usine de semences de lin ; Passage à la table densimétrique

4. Les distributeurs

Ils ont en charge la vente des semences et le conseil y afférant, à tous les utilisateurs de semences.

On retrouve parmi eux de nombreuses structures agricoles (coopératives et négoces) en charge de la vente des semences aux agriculteurs et professionnels des espaces verts. La vente aux particuliers et jardiniers amateurs est, elle, essentiellement assurée par les jardineries et grandes surfaces de bricolage.

Big-bags de semences certifiées de lin

5. Les utilisateurs de semences

Les agriculteurs, à partir des semences achetées, cultivent et produisent des plantes destinées à la consommation humaine, animale ou à des usages industriels. Ils sont plus de 400 000 en France

Les jardiniers amateurs sont aujourd’hui plus de 13 millions en France à semer essentiellement fleurs, légumes et gazons pour l’agrément ou pour le plaisir de consommer ses propres productions.

Les professionnels des espaces verts utilisent aussi de nombreuses semences afin d’embellir les communes, parcs, jardins et terrains de sport.

Agriculteur observant sa parcelle de lin fibres au stade plantule

6. Les utilisateurs industriels

Ils ont en charge la transformation de nombreuses productions agricoles pour faire d’autres produits tels que de la farine, du sucre, des pâtes, des huiles, des aliments pour les animaux, mais aussi et plus en plus des produits non alimentaires comme des tissus, du carburant, des matériaux écologiques, etc.

Intéressés au premier chef par les qualités technologiques, organoleptiques ou environnementales des variétés dont sont issus les productions qu’ils transforment, ils sont naturellement impliqués dans la filière.

Usine de teillage du lin fibres